Barde (Union Soviétique)

Bulat Okudjava, a pioneer of the Bard genre
Bulat Okudjava, un pionnier du genre de barde

La limite bardes le (?????) est venu pour employer dans Union Soviétique dans le tôt les années 60 (et continue à être employé dedans La Russie aujourd'hui) pour les poèts et les chanteurs populaires qui ont écrit des chansons en dehors du Soviétique établissement. La poésie de barde diffère de l'autre poésie principalement dans le fait qu'elle est chantée avec une mélodie simple de guitare par opposition à être parlé. Une autre différence est que cette forme de poésie concentre moins sur le modèle et plus sur la signification. Ceci signifie que peu de dispositifs stylistiques sont utilisés, et la poésie prend souvent la forme de récit. Ce qui sépare la poésie de barde d'autres chansons est le fait que la musique est moins importante lointain que le lyrique ; progressions de corde soyez souvent très simple et tendez à répéter d'une chanson de barde à l'autre. Une différence bien plus évidente était la nature commerce-libre du genre : des chansons ont été écrites pour être chantées et pour ne pas être vendues.

La poésie de barde peut être rudement classifiée dans deux jets principaux : chanson de touristes et chanson politique, bien que quelques autres subgenres puissent être identifiés, comme chanson criminelle (pesnya de blatnaya) et chanson de pirate.

Au commencement le terme "barde" était en service parmi les ventilateurs de la chanson de touristes, et l'extérieur le cercle a été souvent perçu dans un sens ironique. Toutefois il y avait un besoin d'une limite de distinguer ce modèle de chanson du genre traditionnel de chanson de concert, et la limite a par la suite collé.

Table des matières

Types de chansons

Chanson de touristes

Pendant Ère de Brezhnev de la stagnation dans l'histoire du Union Soviétique, camper, particulièrement ses formes d'extrémité comme alpinisme, kayaking/canoeing, et descente de canyon, est devenue une forme de escapism pour les jeunes, qui a estimé que ces métiers étaient les seules façons de vivre dont des valeurs telles que le courage, amitié, risque, confiance, la coopération et l'appui mutuel importaient toujours. (des occurrences semblables peuvent être trouvées dedans Histoire de sport dans des pays plus réussis aussi bien.)

Un subgenre notable de la chanson de touristes était Chanson de mer. Comme avec d'autres chansons de touristes, le but était de chanter au sujet des personnes en conditions dures où les véritables conflits physiques et émotifs apparaissent. Vladimir Vysotsky a eu plusieurs chansons de cette sorte puisque son modèle leur a convenu parfaitement. Beaucoup de Alexandre Gorodnitskyles 'chansons de s sont au sujet de la mer puisqu'il a eu réellement l'occasion d'éprouver la vie en mer. Tandis que quelques chansons étaient simplement au sujet des marins, d'autres étaient au sujet des pirates. Avec le romantics de Brigantin par Pavel Kogan, les chansons de pirate sont encore populaires aux concerts de l'"chanson d'auteur". Presque chaque barde a au moins une chanson avec ce motif dans lui.

Ce type de poésie de barde a été toléré par les puissances, et il a vécu sous la définition de chanson d'auteur (pesnya d'avtorskaya), i.e., chansons chantées principalement par les auteurs eux-mêmes, par opposition à ceux chantés par les chanteurs professionnels (bien que chansons réussies "souvent empruntées" d'auteur de professionnels pour leur répertoire). Un autre nom de ce genre était "chanson d'amateur" (pesnya de samodeyatelnaya, littéralement traduit en tant que la "chanson de bricolage" ou "chanson de art de l'auto-portrait-made"). Cette limite reflète le phénomène culturel d'Union Soviétique appelé l'"amateur exécutant des arts", ou samodeyatelnost de khudozhestvennaya. Il était un répandu, métier souvent fortement subventionné des soviétiques dans leur temps disponible. Chaque entreprise industrielle principale et chaque kolkhoz a eu a Palais de culture ou au moins a Chambre de culture pour les interprètes d'amateur à pratiquer et exécuter. Bon nombre d'entre eux, comme beaucoup d'universités a eu Clubs de chanson d'amateur ("Pesni samodeyatelnoy de Klub", ou KSP), ce qui étaient en fait des clubs de chanson de barde et ce qui s'est tenu tout à fait distant du Soviétique traditionnel "samodeyatelnost '". Plusieurs des meilleures chansons de touristes se sont composées près Yuri Vizbor qui a participé et a chanté au sujet de tous les sports décrits ci-dessus, et Alexandre Gorodnitsky qui a passé beaucoup d'heure naviguant autour de la terre sur un bateau et dans des expéditions scientifiques au nord lointain.


Chanson politique

Chansons de cette protestation exprimée aimable contre la façon de vivre soviétique. Leurs genres ont changé intensément de politique, "anti-sémitisme-soviet"ceux, parfaitement s'adaptant sous l'infâme Article 58 (ou l'autre manière autour), à la satire pleine d'esprit dans les meilleures traditions de Aesop. Certaines de Bulat Okudzhava'contact de chansons de s sur ces thèmes.

Vladimir Vysotsky a été perçu en tant qu'auteur politique de chanson, mais plus tard il a graduellement transformé sa manière en une culture de masse plus traditionnelle. Il n'était pas aussi avec Alexandre Galich, qui a été forcé à la émigrer-possession une bande avec ses chansons pourrait signifier une limite de prison en URSS. Avant l'émigration il a souffert de KGB poursuite, aussi bien qu'un autre barde, Yuliy Kim. D'autres, comme Evgeny Kliachkin et Aleksander Dolsky, équilibré entre être anti-sémitisme-soviet pure et plaine romantiques. Puisque la plupart des chansons des bardes n'ont été près jamais autorisées Censure soviétique, la plupart d'entre eux, de quelque manière qu'innocent, ont été considérés, en plus d'être romantique, ou touriste, pour être anti-sémitisme-soviet.

Paradoxalement, "chansons" des jeux pro-Communistes de Bertolt Brecht, censément critiquant fascisme et capitaliste société et encouragé ainsi par les Soviétiques, a pu être l'article parfaitement convenable lu 58 aussi bien, et par conséquent étaient populaires parmi des bardes sous le nom de zongs (Allemand prononciation du mot 'chanson '). Au-dessous de est une citation d'un 'zong ', traduit d'une version russe :

Les RAM marchent dans les rangées.
Les tambours cliquettent.
La peau pour ces tambours
Est propre des RAM.

L'accusation politique la plus évidente serait l'humiliation "des démonstrations paisibles" soviétiques, a tenu plusieurs fois par année partout Union Soviétique, mais l'idée réelle est plus profonde que celle.

Vladimir Vysotsky
Vladimir Vysotsky

Chanson criminelle

Ces chansons ont commencé loin avant que les bardes soient apparus dans Union Soviétique. Leur origine peut être tracée dès la première décennie du 20ème siècle. Tout en ne différant pas beaucoup dans le modèle d'autres chansons de barde, ces chansons criminelles peuvent être comparées dans leur contenu à moderne coup sec et dur: glorification du crime et de la ville romans. Ces chansons ont reflété la dissolution de la structure et des règles de la vieille société russe. À ce moment-là, même de telles chansons de anti-sémitisme-soviet étaient légales.

Depuis les années 30, les nouvelles chansons criminelles ont émergé du Gulags. Plusieurs de ces chansons ont été concernées par les personnes innocentes qui ont été envoyées aux camps de travail, plutôt qu'avec des criminels. Il convient noter que quelques chansons se sont composées réellement dans les camps tandis que d'autres étaient inspirées par eux, mais le résultat était identique - des chansons honnêtes au sujet des victimes dans des conditions dures.

Pendant Dégel De Khrushchev années, beaucoup ont été libérés des camps et avec eux sont venus leurs chansons. Bardes comme Alexandre Gorodnitsky appris de ces chansons anonymes et commencé à les chanter. À ce point, les chansons ont gagné une signification plus symbolique de lutte contre l'oppression. Les bardes tels qu'Alexandre Rosenbaum également ont écrit beaucoup de chansons criminelles pleines d'humour au sujet de la Mafia juive dedans Odessa. Plusieurs de ces chansons ont été inspirées par des auteurs aux goûts de Isaac Babel.

D'autres chansons

Bien plus communes que les chansons de touristes étaient les chansons au sujet de la vie (habituellement la vie en URSS). Presque chaque barde a écrit une quantité significative de chansons sur ces thèmes. L'arrangement est très fréquemment urbain, souvent dans les villes principales telles que Moscou (en particulier Arbat). Quelques chansons de ce type, comme ceux près Yuri Vizbor et Vladimir Vysotsky a adopté une approche très directe et l'a employé langue simple et honnête pour illustrer la vie. D'autres bardes, comme Bulat Okudzhava, a adopté une approche plus symbolique et a exprimé leurs opinions la vie par les métaphores et le symbolisme prolongés.

Un autre type de chansons qui sont apparues en Russie longtemps avant que les bardes aient été Chanson De Guerre. Plusieurs des bardes les plus célèbres ont eu de nombreuses chansons au sujet de guerre, en particulier La Grande Guerre Patriotique. Les raisons de chanter des chansons au sujet de guerre ont différé d'un barde à l'autre. Okudzhava, qui a combattu réellement dans la guerre, a employé son modèle triste et émotif d'illustrer la futilité de la guerre dans les chansons telles que "le ("????? ??????"). du soldat de papier" Vladimir Vysotsky a écrit des chansons au sujet de guerre simplement parce qu'elles à condition que l'arrangement extrême dans lequel l'honneur et la force émotive sont nécessaires et le caractère vrai d'un homme puisse être vu. Des chansons de la guerre de Vysotsky ont été félicitées par des vétérans pour leur succès extrême en dépeignant la guerre, malgré le fait que le poèt réellement n'a pas servi n'importe quand dans les militaires. Yuri Vizbor, un autre ancien combattant, a écrit les chansons de guerre dans lesquelles pas la guerre, mais les personnes impliquées dans lui étaient l'élément le plus important. Dans ces chansons, la guerre elle-même se produirait souvent dans le fond tandis que la chanson réelle serait dans le modèle de la chanson de touristes, avec l'accent sur la nature et les émotions humaines.

Quelques bardes ont également écrit les chansons des enfants pour différents festivals et jeux. Le succès de ces chansons était grand, comme les poèts ont choisi d'écrire ces chansons de la même mode que leurs autres chansons. Ceci a eu comme conséquence les chansons qui, tandis que dirigé aux enfants, a toujours eu la signification profonde derrière eux et a été apprécié par des adultes.

Bardes célèbres d'époque soviétique

Images

Russian bard Novella Matveyeva
Nouvelle russe Matveyeva de barde
Russian bard Alexander Sukhanov
Barde russe Alexandre Sukhanov

Voyez également

Igor Talkov

Liens externes

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)