Chaudron de Gundestrup

Une photo du chaudron de Gundestrup.

Chaudron de Gundestrup est un navire argenté richement décoré, pensé jusqu'ici du La Tene Période dans 2ème ou 1er siècle AVANT JÉSUS CHRIST. On l'a trouvé dans un marais de tourbe près Gundestrup dans Himmerland, Le Danemark dans 1891. Il est maintenant maintenu dans Musée national du Danemark dans Copenhague.

Les décorations sur les murs du chaudron dépeignent celtique déité et rituels. En raison de ces derniers, et en raison de la taille du navire (diamètre 69 centimètres, taille 42 centimètres), on pense que cela serait employé pour des buts sacrificatoires de druidic religion.

Table des matières

Découverte et Assemblée

Le chaudron avait été démantelé et déposé dans une section sèche d'un marais de tourbe, là où on l'a trouvé dedans 1891 comme ensemble de 13 plats : un plat rond, cinq longs ceux rectangulaires rectangulaires et sept plus courts (avec huitième disparus celui). Les plats se composent de l'argent pur de 97%, en partie doré.

Dans 1892, Sophus Müller a reconstruit les plats dans leur forme actuelle, avec les cinq plats courts sur l'intérieur, sept les plus longs formant l'outisde et le plat rond formant la base. Après un arrangement de Klindt-Jensen, les plats extérieurs sont généralement marqués avec les minuscules, AG, et les intérieurs avec A-E capital.

Décoration

Embase

L'embase ronde est dominée par un taureau. Sur son dos est un homme le saut utilisant une lance, l'attaquer. Deux chiens sont également montrés, un excédent la tête du taureau, et des autres sous ses sabots.


Plats Extérieurs

Chacun des sept plats extérieurs centralement dépeint un buste, probablement d'une déité. Plats a, b, c et d montrent les figures masculines barbues, tandis que les trois restants sont femelles.

  • Du plat a, le barbu dans chaque main tient un homme beaucoup plus petit par le bras. Chacun des deux hommes atteint vers le haut vers un petit verrat. Sous les pieds des hommes (sur les épaules du dieu) sont un chien du côté gauche et un cheval à ailes du bon côté.
  • Le dieu du plat b prises dans chaque main un mer-cheval ou un dragon. Le dieu a été associé au mer-dieu irlandais Manannan.
  • Du plat c, le dieu soulève ses poings vides. Sur sa droite l'épaule est un homme en position d'"boxe", et sur sa épaule gauche un chiffre de saut avec un petit cavalier dessous.
  • Plat d montre un dieu barbu tenant un mâle par les quarts de derrière dans chaque main.
  • La déesse du plat e est flanqué de deux plus petits bustes masculins.
  • Du plat f: la déesse tient un oiseau dans son main droite d'upriser. Son bras gauche est horizontal, support d'un homme et d'un chien se trouvant sur son dos. Elle est flanquée de deux oiseaux de proie de chaque côté de sa tête. Ses cheveux sont tressés par une petite femme du côté droit.
  • Du plat g, la déesse l'a des bras croisés. Sur sa épaule droite, une scène d'un homme combattant un lion est montrée. Sur sa gauche l'épaule est un chiffre de saut semblable à celui du plat c.

Plaquez A : Dieu À cornes

Plate A: the Horned God
Plaquez A : Dieu À cornes

Plaquez A centralement montre une figure masculine à cornes dans une position posée, habituellement identifié avec Cernunnos. Dans sa main droite, la figure tient a couple, et avec sa main gauche, il saisit un serpent à cornes par la tête. Vers la gauche est un mâle avec des bois très semblables au dieu. D'autres animaux entourent la scène, canine, félin, bovin, et une figure humaine montant un poisson ou un dauphin. La scène a été comparée au Pashupati "seigneur des animaux" du Civilisation De Vallée D'Indus.


Plat B : Déesse avec des roues

Le plat B montre le buste d'une déesse, flanqué de deux six-spoked des roues et par les animaux mythiques : deux éléphant-comme des créatures et deux griffons. Sous le buste est un grand chien de chasse.

Plat C : Roue Cassée

Plate C: the broken wheel
Plat C : le cassé roue

Le plat C montre le buste d'un dieu barbu se tenant dessus sur une roue cassée. Un plus petit chiffre de saut avec a casque à cornes tient également la jante de la roue. Sous le saut la figure est un serpent à cornes. Le groupe est entouré par des éléphants et des griffons semblables à ceux du plat B. Le dieu a été associé à l'Irlandais Dagda. La roue rais sont rendus asymétrique, mais jugeant de la moitié inférieure, la roue a pu avoir eu douze rais, conformé à enterrements de char excavé dedans Yorkshire Est.

Plat D : Sacrifice De Taureau

Le plat D montre une scène de bull-meurtre. Trois taureaux sont dépeints dans une rangée, faire face bien. Chaque taureau est attaqué par un homme avec une épée. Sous les sabots de chaque taureau est un chien fonctionnant vers la droite, et l'excédent le dos de chaque taureau est un chat, également courant vers la droite.

Plat E : Déclenchement De Guerrier

Plate E: initiation ritual
Plat E : rituel de déclenchement

Le plat E montre apparemment une sorte de déclenchement rituel. Dans la moitié inférieure, une ligne de guerriers lances et boucliers de roulement, accompagné près carnyx ou lur marche de joueurs vers la gauche. Du côté gauche, une grande figure immerge un homme dans un chaudron. Dans la moitié supérieure, se dirigeant loin du chaudron de tha, et après avoir accompli probablement le rituel de déclenchement soyez des guerriers à cheval. Intéressant, dispositifs celtiques postérieurs de mythe résurrection thèmes basés sur l'immersion des guerriers morts dans des chaudrons.

Interprétation

Le chaudron de Gundestrup est le plus grand exemple connu de l'Européen Âge De Fer travail argenté. Le modèle et l'exécution suggèrent Thracian origine, tandis que le langage figuré semble Celtique (couples, Dieu à cornes, carnyx). Ceci a ouvert la pièce pour des théories contradictoires de Thracian contre. Gaulois origine du chaudron. Bergquist et tailleur proposent la fabrication par un artisan de Thracian, probablement commissionné par le celtique Scordisci et tombé dans les mains de Cimbri qui a envahi le milieu plus bas Danube dans 120 AVANT JÉSUS CHRIST. Olmsted interprète l'iconographie comme prototype de Irlandais mythe de Táin Bó Cuailnge, association de la figure à cornes à Cú Chulainn plutôt qu'avec Cernunnos.

Références

  • Bergquist, A. K., et T. F. Tailleur, L'origine du chaudron de Gundestrup, Antiquité, vol.. 61. 1987, pp. 10-24.
  • Olmsted, G.S., La version de Gundestrup de Táin Bó Cuailnge, Antiquité, vol.. 50. pp. 95-103.
  • Klindt-Jensen, O., La cuvette de Gundestrup - une réévaluation, Antiquité, vol.. 33. pp. 161-9.

Voyez également

Lien externe

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)