Londonistan

Londonistan est a péjoratif sobriquet se rapporter Britannique capital de Londres, utilisé depuis les années 90 près Français contre le terrorisme agents, aussi bien que par les gouvernements de Le Pakistan et L'Arabie Saoudite, en raison du nombre d'exilé Islamiste groupes qui ont établi les sièges sociaux politiques dans la ville, ce qu'ils peuvent chercher pour renverser les gouvernements d'eux considèrent accablant hérétique ou attaques de terreur de plan sur autre Européen pays.

Les attractions de la Grande-Bretagne pour les dissidents islamistes sont alléguées pour inclure son engagement historique à liberté de la parole et perceptions que les victimes de la répression politique reçoivent asile, accédez au logement provisoire et au soutien monétaire minimal. C'a été politique de gouvernement depuis 2000 pour disperser des chercheurs d'asile dans tout le pays plutôt que leur adapte à Londres. Cependant, Les villes de Londres continuent à porter la responsabilité principale de soutenir des chercheurs et des réfugiés d'asile, directement aidant plus de 40.000 personnes, selon l'association du gouvernement de Londres.

Londres elle-même a une réputation comme centre de Arabe serrez la Corp., avec de principaux journaux comme Al Hayat et Al Arabi de Quds d'Al édité dans la ville. Le capital britannique est devenu les sièges sociaux internationaux pour des groupes islamiques tels que Takfir-wal-Hijra, Ut-Tahrir de Hizb, le mouvement pour la réforme islamique en Arabie, dirigé par le controversé Al-Faqih De Sa'ad, Mouvement De Liberté Du Bahrain, et l'Algérien Groupe Islamique Armé.

La réticence perçue du gouvernement britannique de poursuivre ou extradez terroriste les suspects ont provoqué des tensions avec les pays dans lesquels les attaques se sont produites. Des allégations d'une politique britannique de l'apaisement des Islamiste ont été faites et niées ; si une telle politique a existé, il a pu plus ne considérer un succès.

Table des matières

Les années 80 en retard et après

La présence des Islamiste actifs à Londres a commencé à causer des tensions avec Oriental Moyen, Européen et Les Etats-Unis gouvernements, qui regardent plusieurs de ces groupes comme terroristes. Ensuite attaques de terroriste par des militants d'Algerian en France dans 1995 le gouvernement de Français accuse le gouvernement britannique de ne pas faire assez pour raccourcir leurs activités.

Des gouvernements étrangers ont été en particulier irrités quand la tête de Al-Muhajiroun, Omar Bakri Muhammad, réclamé il a vécu au R-U sous un "engagement de sécurité", par lequel il ait été laissé seul par les autorités à condition qu'il n'ait pas sanctionné des attaques sur le sol britannique. Le gouvernement britannique a nié la réclamation. Quelques suspects des 1995 attaques sur Paris se sont sauvés au Royaume-Uni ; en date de 2005, La France attend toujours l'extradition du suspect Rachid Ramda. Plusieurs journaux principaux non-Britanniques ont fait écho la réclamation que le R-U tolère intentionnellement les musulmans radicaux et gêne l'extradition des suspects afin d'acheter la paix des terroristes. [ 2 ] [ 3 ]

Après Septembre 11, 2001

Les activités des Islamiste basés à Londres ont relevé d'un plus grand examen minutieux après Septembre 11, 2001 attaques, ce qui a apporté à maison la vulnérabilité des pays occidentaux aux attaques à grande échelle de terreur. Plus tard, le gouvernement britannique a arrêté un certain nombre de chefs islamistes principaux, inclure Abu Hamza, imam du Mosquée De Parc De Finsbury, considéré comme base pour les radicaux islamiques. anti-sémitisme-terrorism, Loi 2001 de crime et de sécurité suspects permis de terroriste à détenir indéfiniment sans frais. En 2004, Seigneurs De Loi régné que ceci a violé Loi européenne, mais il a été remplacé avec Prévention de la Loi 2005 de terrorisme, contenir les puissances semblables. Beaucoup d'Islamiste ont pu avoir quitté le R-U pour éviter l'internement, tandis que d'autres allaient à la maison après réforme politique domestique, comme Ali Salman, à qui est revenu Le Bahrain pour aider a trouvé la plus grande partie de l'opposition du pays, Al Wefaq.

bombardements de 7 juillet 2005 Londres

The suicide bombers caught on CCTV at Luton railway station at 07:21 a.m. on 7 July. From left to right, Hasib Hussain, Germaine Lindsay, Mohammad Sidique Khan, and Shehzad Tanweer [1]. (Image: Crown copyright)
Les bombardiers de suicide se sont accrochés à CCTV à Luton gare à 07:21 a.m. 7 juillet. De gauche à droite, Hasib Hussain, Germaine Lindsay, Mohammad Sidique Khan, et Shehzad Tanweer [ 1 ]. (image : Copyright de couronne)

Les officiers de police aînés ont averti cela, en dépit d'une plus grande surveillance, une attaque de terroriste sur Londres sur l'échelle du Bombardements de train de Madrid était "inévitable". [ 4 ] Une telle attaque s'est produite quand quatre bombes ont éclaté dans Londres Au fond et sur un autobus pendant bombardements de 7 juillet 2005 Londres. Une responsabilité réclamante de message a été signalée sur Qal3ah forum au nom 'du groupe secret d'organisation de Al-Qaeda de Jihad Organisation en Europe '. Selon l'opinion de Ministre des affaires étrangères Paille De Jack, l'attaque "a les cachets d'une attaque reliée par Qaeda d'Al". [ 5 ]

La police a depuis lors identifié quatre musulmans Britannique-soutenus de descente pakistanaise, basé dedans West Yorkshire, en tant que bombardiers de suicide. Mustafa Setmariam Nasar, un syrien qui a passé quelques années à Londres dans les années 90, a été énuméré par les autorités BRITANNIQUES en tant qu'un de ceux suspectés d'organiser les attaques. On le suspecte également de la participation dans les bombardements de Madrid.

Sur Juillet 22, 2005, à la suite d'un deuxième bombardement échoué essayez sur Londres sous terre, quelques gouvernements et commentateurs d'outre-mer étaient rapides pour blâmer la tolérance de la Grande-Bretagne d'Islamism des attaques extrémistes. "à la fin du jour, L'attachement de la Grande-Bretagne à la tolérance ne lui a apporté rien mais la mort et la désolation ", Reuters a rapporté l'analyste Claude Moniquet comme disant. [ 6 ] D'autres analystes d'intelligence ont vu les ouvrir-portes s'approcher aux radicaux, ce qui a été lentement abandonné après septembre 11, 2001, comme source prête d'intelligence. [ 7 ]

Voyez également

Références

  1. ^ Nouvelles de BBC, 2004. "Attaque de terreur de Londres 'inévitable '"
  2. ^ CNN/AP, 2005. "L'attaque a eu des 'cachets d'Al Qaeda '"

Liens externes

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)