La règle de Markovnikov

Dans , La règle de Markovnikov est basé dessus La Règle De Zaitsev. Il a été formulé par le chimiste russe . Il déclare cela, dedans a trouvé particulièrement dedans , quand a halogénure d'hydrogène réagit avec double obligation de carbone-carbone d'un unsymmetrical , halogénure alkylique, s'ajoute au de l'alcène qui a le nombre plus grand d'hydrogène substituants, et s'ajoute au carbone sur l'autre fin de la double obligation qui a un plus petit nombre de substituants d'hydrogène. Cependant, la vraie raison que l'hydrogène ajoute au carbone avec les la plupart des hydrogens ("les riches deviennent plus riche") est allumé parce que la charge positive veut être sous la forme la plus stable. La charge positive se repose confortablement au centre de la molécule en raison de induction. Cette forme de la molécule est connue comme ion de Carbo-Chat le plus stable. Par conséquent quand une molécule de la forme HX (où X est plus électronégatif que H) est ajouté dans réaction d'addition à un carbone-carbone double obligation, le H est ajouté au moins substitué atome de carbone, alors que le X est ajouté aux plus substitué. La stabilité du carbocation intermédiaire réactive cause directement cette règle.

La règle peut se résumer en citant que les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres, parce que les riches d'un carbone dans les substituants obtiendront plus de substituants et le carbone avec plus de hydrogens joints obtiendra l'hydrogène en cas de beaucoup différent réactions d'addition.

Les mécanismes qui évitent l'intermédiaire de carbocation peuvent réagir par d'autres mécanismes qui sont regioselective, contre de quel Markovnikov la règle prévoit : comme addition de radical libre. De telles réactions seraient anti-sémitisme- Markovnikov, puisque l'halogène s'ajoute au mineurs carbone substitué. Encore, comme la charge positive, le radical préfère être au centre de la molécule où il est le plus stable.

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)