Musique de l'Arménie

Musique du Caucase
Abkhazia
Adygea
L'Arménie
L'Astrakan
L'Azerbaïdjan
Chechenie
Dagestan
La Géorgie
Ingushetia
Kalmykia
Krasnodar
Ossetia
Rostov

L'Arménie est dans Montagnes De Caucase, et sa musique est un mélange d'indigène musique folklorique, peut-être meilleur-représenté près Djivan Gasparyan's bien connu duduk musique, aussi bien que le bruit léger semblable à tout près Moyen-Oriental pays, et étendu Musique chrétienne, en raison du statut de l'Arménie en tant qu'une des nations chrétiennes les plus anciennes dans le monde. Les communautés immigrées arméniennes ont maintenu leurs traditions folkloriques, particulièrement dans le secteur autour Fresno, La Californie.

Table des matières

Musique chrétienne

Melismatic chant, composé dans un de huit modes, est le genre le plus commun de musique religieuse en Arménie. On lui écrit dedans khaz, une forme d'indigène notation musicale. Beaucoup de ces derniers chante sont antiques d'origine, se prolongeant aux temps de pré-Chrétien, tandis que d'autres sont relativement modernes, y compris plusieurs composés près Saint Mesrop Mashtots, qui a inventé Alphabet arménien. Certains des meilleurs interprètes de ces derniers chantent ou sharakans, soyez au Cathédrale sainte Etchmiadzin, et incluez l'en retard soprano Lucine Zakarian.

La musique religieuse arménienne est demeurée liturgique jusque à Komitas Vardapet présenté polyphonie à la fin de 19ème siècle. Il a rassemblé plus de 3.000 chansons folkloriques de 1899 à 1910.

Musique folklorique

Armenian Folk Musicians

Tandis que sous Soviétique domination, On a enseigné la musique folklorique arménienne d'une façon rigidement commandée à conservatoires. Les instruments ont joué de cette façon incluent kanun (dulcimer), davul (tambour double-dirigé de main), oud (luth), goudron (luth à goulot court) et zurna (shawm). duduk est particulièrement important, et son tient le premier rôle incluent Gevorg Dabagian et Yeghish Manoukian, aussi bien que le musicien le plus célèbre de l'Arménie, Djivan Gasparyan.

Plus tôt dans l'histoire arménienne, les instruments aiment kamancha ont été joués par populaire, les musiciens de déplacement ont appelé ashoughs. Nova De Sayat, 18ème siècle ashough, est encore vénéré, de même que des interprètes plus modernes comme Rouben Matevosian et Hovhaness Badalian.

La Diaspora Arménienne

Dans 1915, Jeune Turc le régime a tué un grand nombre d'Arméniens dans la partie orientale de La Turquie, et culture arménienne opprimée, mener à l'émigration répandue. Ces émigrants ont soldé le compte dans plusieurs pays, spécialement dedans La Californie Centrale, et la seconde et la troisième-génération ont maintenu leurs traditions folkloriques vivantes, avec oud- joueur Richard Hagopian étant peut-être le plus célèbre de ces musiciens.

Musique classique et de bruit

Arménien classique les compositeurs incluent Kemani Tatyos Ekserciyan, un des compositeurs bien-rappelés de Musique classique de tabouret. Le plus célèbre, cependant, était Aram Khatchaturian, internationalement bien connu particulièrement pour sa musique pour divers ballets et l'immortel Danse De Sabre de sa composition pour le ballet Gayaneh. Acclamée, plus récent, le compositeur classique est Khachatur Avetissian, beaucoup lesquels des compositions sont basés dessus traditionnel folklore thèmes. Le compositeur américain arménien Alan Hovhaness (1911-2000) a fréquemment employé des thèmes arméniens en ses compositions.

Dans la musique de bruit, Suzan Yakar et Udi Hrant Kenkulian étaient célèbres cabaret chanteurs de les années 20 et 30s, tandis qu'un bruit arménien plus moderne tient le premier rôle incluez Nune Yesayan, Gagik Gevorkian, Harout Pamboukjian, Gayane et émigré Adiss Harmandian. Rouben Hakhverdian, Forsh et Shushan Petrosian soyez parmi les interprètes contemporains arméniens les plus populaires, favorisé par tous ce qui apprécient la musique.

Des danses traditionnelles arméniennes d'aujourd'hui peuvent être associées aux interprètes comme Tata Simonyan. Cependant, de véritables chansons traditionnelles arméniennes sont transmises par des interprètes comme Rouben Matevosyan.

En France les artistes arméniens ethniques Charles Aznavour (aka Aznavourian) et Silvie Vartan (aka Vartanian) sont beaucoup l'exposition célébrée et les song-tenir le premier rôle pendant des décennies.

Les chanteurs et les groupes américains arméniens de bruit incluent Cher, à qui vrai nom est Cherylin Sarkissian et la bande populaire de métal lourd Système d'un bas.

Échantillons

  • Enregistrement de téléchargement "de l'arer de bachem d'Erivan", une chanson folklorique Arménien-Américaine de la bibliothèque des congrès Or De la Californie : Musique folklorique nordique de la Californie de la collection d'années '30; exécuté a cappella par Ruben J. Baboyan avril 16, 1939 po Fresno, La Californie

Références

  • Hagopian, Harold. "Le Bruit Douleureux". 2000. Dans Broughton, Simon et Ellingham, Identifier par McConnachie, James et Duane, Orla (ED), Musique Du Monde, Vol.. 1 : L'Afrique, L'Europe et le Moyen-Orient, pp 332-337. Guides Approximatifs Ltd, Livres De Pingouin. ISBN 1-85828-636-0
 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)