Nadir des relations inter-raciales américaines

des relations inter-raciales américaines se rapporte à la période dedans Les Etats-Unis histoire à la fin du 19ème siècle et le commencement du 20ème. Selon beaucoup d'historiens, racisme aux Etats-Unis était plus mauvais pendant ce temps qu'à n'importe quelle période avant ou depuis. Pendant cette période, Américains Africains a perdu beaucoup de Droits Civiques gagne pendant lequel ils avaient fait Reconstruction. Ségrégation, racial discrimination, et expressions de suprématie blanche tous ont augmenté. A ainsi fait la violence de anti-sémitisme-black, inclure lynchings et émeutes de course.

L'expression "le nadir" pour décrire cette période a été employée la première fois par l'historien Rayford Logan dans un livre 1954 intitulé Le nègre dans la vie américaine et pensé : Le Nadir, 1877-1901.

Table des matières

Reconstruction comme moment d'espoir

Dans la partie précédente de 20ème siècle, Reconstruction a été souvent regardé comme période tragique, si présomptueux Républicains, motivé par vengeance et bénéfice, troupes utilisées pour forcer le blanc Habitants du sud pour accepter corrompu les gouvernements fonctionnent par sans scrupules Habitants du Nord et illettré, noirs sans réserve. Cette version des événements a été proposée par des historiens comme William A. Importuner, un supremacist blanc qui a cru des noirs étaient des "enfants" et cela "que une peau noire signifie que l'adhésion dans une course des hommes qui n'a jamais de elle-même... a créé n'importe quelle civilisation de sorte."(cité dans Foner, p. 609). Les vues d'importuner et ses étudiants ont été enchâssés dans l'imagination populaire par de tels travaux énormement populaires de la fiction As D.W. Griffith'film de s La naissance d'une nation et Margaret Mitchell'roman de s Autant en emporte le vent. Beaucoup aux Etats-Unis - particulièrement dans les Sud - se tiennent toujours sur cette vue. Cependant, parmi des historiens, il a été complètement critiqué. (courant, pp. 446-447)

Hiram Revels, the first African American Senator, elected in 1870 from Mississippi. One other black Senator, Blanche K. Bruce, was elected from the same state a few years later. No black person was elected to the Senate again after that for a hundred years. To this day, Revels and Bruce are the only African-Americans ever to represent a Southern state in the U.S. Senate.
Hiram Revels, le premier Américain africain Sénateur, élu en 1870 de Le Mississippi. Un autre sénateur noir, Blanche K. Bruce, a été élu du même état quelques ans après. Aucune personne noire n'a été élue au sénat encore ensuite qui pendant cent années. À ce jour, Revels et Bruce sont les seuls Afro-Américains jamais pour représenter un état méridional dans le U.S. Sénat.

Au lieu de cela, le consensus historique suit aujourd'hui plus de près une interprétation d'abord proposée par Afro-Américain historien W.E.B. Dubois en 1910, mais plus tard augmenté près Kenneth Stampp et Eric Foner. Pour ces historiens, La reconstruction était un moment de grands idéalisme et espoir raciaux. Les républicains radicaux qui ont passé Quatorzième Amendement et Quinzième Amendement étaient, pour la plupart, motivé pas par vengeance ou avarice, mais par un vrai désir d'aider d'anciens esclaves. (courant, pp. 446-447) Le congrès républicain de gouvernements de reconstruction établi étaient dans beaucoup de cas corrompu - mais pas plus corrompus que des gouvernements démocratiques, ou, en effet, que des gouvernements républicains dans le nord. (Foner, p. 388) en outre, les gouvernements ont eu des accomplissements pleins, particulièrement dans l'amélioration de l'éducation pour des noirs et des blancs. Ni sont les frais de la règle par des noirs incompétents justifiés. En premier lieu, aucun gouvernement de reconstruction n'a été dominé par les personnes noires ; en fait, les noirs n'ont jamais atteint un niveau de représentation égal à leur proéminence dans la population. (courant, pp. 446-449) Deuxièmement, quand les noirs ont servi dans le bureau public, ils souvent ont fait ainsi avec la distinction. En fait, aujourd'hui l'entrée des noirs dans la vie politique était, Eric Foner a discuté, l'aspect le plus passionnant et le plus positif de la période de reconstruction, constituant "une expérience massive dans la démocratie interracial sans précédent dans l'histoire de ceci ou de tout autre pays qui a supprimé l'esclavage au dix-neuvième siècle."(p. xxv)

L'Échec De la Reconstruction

La période de reconstruction a été marquée par chaos et violence, mais ceci a été généralement provoqué pas par des noirs, mais par des blancs racistes. Beaucoup d'anciens confédérés ont été déterminés pour résister à la règle nordique et à l'égalité noire. Ils ont fait ceci par la violence et l'intimidation. James Loewen dans des "mensonges mon professeur m'a indiqué" les notes qui entre 1865 et 1867, si blancs les démocrates ont commandé le gouvernement, une moyenne d'une personne noire a été assassinée par des blancs chaque jour dans un comté simple (Hinds) dedans Le Mississippi. Les écoles noires étaient une cible particulière de la violence blanche ; des bâtiments scolaires ont été fréquemment brûlés, et des professeurs ont été flagellés et de temps en temps assassinés. (Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, pp. 158-160)

En dépit des dangers, les noirs ont continué à voter et aller à des écoles. Les taux d'instruction ont monté, et beaucoup d'Afro-Américains ont été choisis pour énoncer le bureau large - plusieurs même servis dans le congrès national. Il y avait des limites aux efforts républicains au nom des noirs - par exemple, une promesse de réforme de terre fait par Le Bureau Du Freedman's, ce qui aurait accordé aux parcelles de terrain de noirs sur la terre de plantation qu'elles avaient fonctionné, n'est jamais venu pour passer. Cependant, pendant plusieurs années, le gouvernement fédéral, poussé par opinion de Northern, montré voulant intervenir pour protéger les droites des Américains noirs. (courant, pp. 449-450)

Par la suite, cependant, idéalisme plus fortement que racial prouvé par racisme. La plupart des blancs dans le nord - même réformateurs - des blancs crus étaient supérieurs aux noirs, et étaient donc prêts à accepter que les noirs devraient être des citoyens de deuxième-classe. De toute façon, il était apparu clairement que rectifier la situation face à l'opposition blanche dans les Sud exigerait un engagement massif d'argent et des bras. Plutôt que faites face à ces obstacles, les habitants du Nord waffled et ont puis capitulé. Les chefs d'abolitionniste aiment Horace Greeley a commencé à s'allier avec les démocrates dans des gouvernements attaquants de reconstruction. Ulysse S. Grant, qui comme le général avait mené la campagne victorieuse des syndicats, comme président explicitement refusé pour envoyer des troupes pour protéger des noirs contre le terrorisme blanc une fois demandé de faire ainsi par le gouverneur du Mississippi en 1875. C'était un commencement d'une tendance. Après Grant, il serait beaucoup, beaucoup d'années avant que n'importe quel président fasse n'importe quoi prolonger la protection de la loi aux personnes noires. (Foner, p. 391 ; Courant, pp. 456-458)

"And Not This Man?", Harper's Weekly, August 5, 1865. Thomas Nast drew this cartoon; in 1865 he, like many Northerners, remembered blacks' military service and favored granting them voting rights.
"Et Non Cet Homme ?", Harper Hebdomadaire, Août 5, 1865. Thomas Nast a dessiné ce dessin animé ; en 1865 il, comme beaucoup de Habitants du Nord, le service militaire des noirs rappelés et favorisé leur accorder le droit de vote.
"Colored Rule in a Reconstructed(?) State", Harper's Weekly, March 14, 1874. Nine years later, Nast, again like many Northerners, had given up on racial idealism. He now caricatures black legislators as incompetent bufoons.
"règle colorée dans un Reconstructed(?) état ", Harper Hebdomadaire, Mars 14, 1874. Neuf ans après, Nast, encore comme beaucoup de Habitants du Nord, avait donné vers le haut sur l'idéalisme racial. Il maintenant des caricatures noircissent des législateurs en tant que bufoons incompétents.

Le Nadir dans les Sud

A postcard showing the burned body of Jesse Washington, Waco, Texas, 1916. Washington was a 17-year-old retarded farmhand who had confessed to raping and killing a white woman. He was castrated, mutilated, and burned alive by a cheering mob that included the mayor and the chief of police. An observer wrote that "Washington was beaten with shovels and bricks. . .[he] was castrated, and his ears were cut off. A tree supported the iron chain that lifted him above the fire. . . Wailing, the boy attempted to climb up the skillet hot chain. For this, the men cut off his fingers." This image is from a postcard, which said on the back, "This is the barbeque we had last night. My picture is to the left with a cross over it. Your son, Joe."
Une carte postale montrant le corps brûlé de Jesse Washington, Waco, Le Texas, 1916. Washington était un farmhand retardé par 17-year-old qui avait admis à violer et à tuer une femme blanche. Il a été châtré, mutilé, et brûlé vivant par une foule encourageante qui a inclus le maire et le chef de la police. Un observateur a écrit que "Washington a été battu avec des pelles et des briques. . .[ il ] a été châtré, et ses oreilles ont été découpées. Un arbre a soutenu la chaîne de fer qui l'a soulevé au-dessus du feu. . . Pleurer, le garçon a essayé de s'élever vers le haut de la chaîne chaude de skillet. Pour ceci, les hommes ont découpé ses doigts."cette image est d'une carte postale, quel dit sur le dos, "c'est le barbecue que nous avons eu la nuit passée. Mon image est vers la gauche avec une croix au-dessus d'elle. Votre fils, Joe."

Sans intervention fédérale, Les états méridionaux se sont déplacés rapidement pour empêcher les personnes noires de voter. Depuis la plupart des noirs travaillait toujours pour des blancs, ceci a pu habituellement être fait en menaçant la coercition économique. Cependant, les milices organisées aiment le premier Ku Klux Klan électeurs noirs également menacés avec la violence. (courant, pp. 457-458) Comme Sénateur Ben Tillman de La Caroline du sud fièrement proclamé en 1900, "nous avons fait notre meilleur de niveau [ pour empêcher des noirs de voter ]...nous avons rayé nos têtes pour découvrir comment nous pourrions éliminer dernier d'entre elles. Nous avons bourré des urnes de vote. Nous les avons tirés. Nous ne avons pas honte de lui."(cité dans Logan, p. 91)

Sans le droit de vote et aucune voix dans le gouvernement, des noirs ont été soumis à ce qui a été connu As Corneille De Jim, un système brutal de ségrégation et de discrimination. Les noirs n'ont pas pu aller aux mêmes écoles que des blancs ; ils ne pourraient pas manger dans les mêmes restaurants, voyage sur la même chose voitures de train, vivez dans les mêmes voisinages, magasin dans la même chose magasins. Ni pourraient ils servent sur des jurys, ce qui a signifié qu'elles ont eu peu si n'importe quel recours légal. Les blancs ont pu battre, rob, ou noirs de meurtre à la volonté pour des infractions mineures. (Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, pp. 160-165) Dans Garçon Noir, un compte autobiographique de la vie pendant le nadir, Richard Wright écrit au sujet de l'frappement avec une bouteille et frappement d'un camion mobile pour l'échec pour appeler un homme blanc "monsieur". (chapitre neuf) un autre homme noir du Mississippi rural a noté cela, "vous ne pourriez pas même sourire à une femme blanche. Si vous , vous seriez accroché d'un membre."en effet, entre 1889 et 1922, le NAACP calcule que les lynchings ont atteint leur plus mauvais niveau dans l'histoire, avec presque 3500 personnes, presque tous hommes de noir, assassiné. [[ 1 ]] notes de James Loewen que lyncher a souligné l'abandon des noirs, puisque "la caractéristique définissante de lyncher est que le meurtre a lieu l'en public, tellement chacun sait qui l'a fait, pourtant le crime disparaît impuni."(Se trouve Mon Professeur m'a dit, p. 166)

Postcard depicting the lynching of Lige Daniels, Center, Texas, USA, August 3, 1920. Lynchings and the threat of lynchings were used to terrorize African-Americans during the nadir, especially in the South. Blacks, who could not serve on juries, often had no legal recourse in the face of white violence. Thus, the perpetrators here have no fear of showing their faces to the camera, because they know that they will not be punished.
Carte postale dépeignant lyncher de Lige Daniels, Centre, Le Texas, Les ETATS-UNIS, Août 3, 1920. Lynchings et la menace des lynchings ont été employés pour terroriser des Afro-Américains pendant le nadir, particulièrement dans les Sud. Noirs, qui ne pourrait pas servir sur des jurys, n'a souvent eu aucun recours légal face à la violence blanche. Ainsi, les malfaiteurs ici n'ont aucune crainte de montrer leurs visages à l'appareil-photo, parce qu'ils savent qu'ils ne seront pas punis.

La raison donnée pour ces lynchings était habituellement que les hommes noirs avaient violé les femmes blanches. Ida B. Puits-Barnett, qui a entrepris une des premières études systématiques du sujet, trouvé cela, au contraire, des noirs "ont été lynchés pour n'importe quoi ou rien" - pour épouse-battre, pour voler des porcs, pour être "saucy aux personnes blanches", pour dormir avec une femme blanche de consentement, pour être dans l'endroit faux au mauvais moment. (chapitres 5 et 6)

La menace constante de la terreur ont été employées pour garder des noirs "dans leur endroit", mais certaines actions ont fait à des noirs plus d'une cible. Grande Facture Broonzy remarquable que ceux qui se sont levés pour leurs droites se sont appelés "fous" par d'autres noirs et ont fait face au hâtiment violent par des blancs. États de Broonzy :

"j'ai eu un oncle comme cela et ils l'ont accroché... Ils l'ont accroché avalent là parce qu'ils indiquent qu'il était fou et il pourrait ruiner, les autres nègres... Voyez, et c'est pourquoi ils l'ont accroché, voyez, parce qu'il était un homme, et il a eu une bonne éducation en tant qu'une partie du blanc-meilleur que certaines des personnes blanches vers le bas là... " (entrevue de Lomax)

Noirs qui étaient des représailles ou des sanctions également faites face économiquement réussies. Quand Richard Wright a essayé de s'exercer pour devenir un optométriste et une objectif-rectifieuse, les autres hommes dans le magasin l'ont menacé par la violence jusqu'à ce qu'il ait été forcé de partir. D'une mode semblable, Le Kentucky Derby a refusé de permettre les jockeys noirs en 1911, pas parce qu'ils étaient incapables pour monter, mais parce que les Afro-Américains avaient gagné plus que la moitié des vingt-huit premières courses. (Wright, Chapitre Neuf ; Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, pp. 163-164)

Cette situation a mis en question les politiques de Booker T. Washington, le chef noir le plus en avant pendant la partie précédente du nadir, qui a argué du fait que les personnes noires pourraient s'améliorer par le travail dur et l'épargne. Ceci a semblé comme un chemin raisonnable pendant la période de reconstruction, et Washington l'a suivi lui-même dans une certaine mesure. Cependant, comme W.E.B. Dubois a précisé, "c'est tout à fait impossible, sous des méthodes concurrentielles modernes, pour des ouvriers et des propriété-propriétaires pour défendre leurs droites et à exister sans droite du suffrage."(chapitre 3) par la violence et les restrictions légales, Les blancs ont souvent empêché des noirs de travailler en tant que travailleurs communs, beaucoup moins en tant qu'artisans habiles ou dans les professions. Dans de telles conditions, même les personnes noires les plus ambitieuses et les plus douées l'ont trouvé pratiquement impossible pour avancer.

Le Nadir dans la nation dans l'ensemble

Confronté aux conditions intolérables dans les Sud, beaucoup de noirs ont essayé de partir. En 1879, Notes de Logan, "quelques 40.000 Nègres pratiquement précipité du Mississippi, La Louisiane, L'Alabama, et La Géorgie pour Midwest."plus célèbre, commencer dedans autour 1915, beaucoup de noirs se sont déplacés aux villes nordiques dans ce qui est devenu notoire en tant que Grande Migration.

Les blancs avaient mélangé des réactions à la migration des noirs, l'encourager parfois et parfois (violemment) découragement de lui. Pour les noirs eux-mêmes, cependant, la vie en dehors des Sud était souvent peu meilleure que la vie à l'intérieur d'elle. Pendant le nadir, la nation dans l'ensemble, pas simplement une section d'elle, est devenu plus raciste. Après avoir abandonné le combat pour l'égalitarisme, le nord en grande partie a abandonné l'idéal aussi bien. Dans le Midwest et occidental, beaucoup de villes ont signalé des avertissements de "crépuscule", menacer de tuer tous Afro-Américains qui sont restés durant la nuit. Des monuments pour confédérer des morts de guerre ont été érigés à travers la nation - même dedans, par exemple, Le Montana - symbolisant la sympathie de la nation dans l'ensemble avec la hiérarchie raciale de la confédération. (Loewen, Mensonges À travers L'Amérique, pp. 182-183, pp. 102-103) Le logement noir a été isolé dans le nord, et, dans beaucoup de régions, les noirs n'ont pas pu servir sur des jurys. Blackface expositions, dans quels blancs habillés comme noirs a dépeint les Afro-Américains comme vagues, clowns ignorants, étaient populaires dans le nord et les sud. La cour suprême - qui a étripé les quatorzièmes et quinzième amendements en légalisant la ségrégation dans une série de décisions aboutissant à 1896's Plessy v. Ferguson- s'est composé presque entièrement des habitants du Nord. (Logan, 97-98)

Le racisme dans le nord ne s'est pas amélioré plus tard dans le nadir ; en fait, si n'importe quoi, en tant que plus de noirs déplacés au nord, ce s'est aggravé. Dans le milieu universitaire, eugénie et le racisme "scientifique" a gagné la stature (voyez Boas De Franz). Plus calamitously pour des noirs, en 1912, Woodrow Wilson, un démocrate méridional a été élu à la présidence. Wilson était un historien en mode importunant et supremacist blanc franc ; peu de temps après le bureau entrant, et en dépit des promesses de noircir des groupes, il a présenté la législation pour limiter des droits civiques noirs dans tout le pays. Le congrès a refusé de passer les mesures, ainsi Wilson a pris quelle action il pourrait tout seul. Depuis La Reconstruction, quelques poteaux de gouvernement - tels que l'ambassadeur vers le Haïti - avaient été traditionnellement donnés aux Afro-Américains ; Wilson a fini cette pratique, efficacement re-ségrégation du gouvernement fédéral. Wilson était également un ventilateur vocal du film viciously raciste Naissance d'une nation libéré en 1915. Son éloge a été employée pour défendre le film des frais de NAACP du racisme. (Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, pp. 28-29)

A quote from Woodrow Wilson used in "Birth of a Nation".
Une citation de Woodrow Wilson utilisé dans la "naissance d'une nation".

Naissance d'une nation aidé à populariser la deuxième incarnation du Ku Klux Klan, une organisation raciste a consacré aux noirs d'intimidation, Catholiques, Juifs, et immigrés, pendant le ce qu'a gagné sa plus grandes puissance et influence et peu de temps après la présidence de Wilson. En 1924, le Klan a eu 4 millions de membres. (courant, p. 693). Il a également commandé le gouvernorat et une majorité de la législature d'état en Indiana, aussi bien qu'exercer une influence politique puissante en Arkansas, L'Oklahoma, La Californie, La Géorgie, L'Orégon, et le Texas. (Loewen, Mensonges À travers L'Amérique, pp. 161-162) De l'évidence historique suggère ce Président Warren G. Harding, Le successeur de Wilson, a été installé dans le Klan dans une cérémonie de la Maison Blanche. (Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, 165)

Dans le nord, lynchings, bien que non inconnu, étaient moins communs que dans les Sud. Il y avait des attaques immobiles de foule sur des noirs, cependant. Attaques de la masse sur des noirs (appelés émeutes de course) produit à Houston, à Philadelphie et dans la rue est. Louis en 1917, et, le plus célèbre, en 1919 Chicago, quand la violence de foule a fait rage pendant une semaine, laissant 15 blancs et 23 noirs morts, plus de 500 blessés et plus de 1000 sans-abri. (courant, p. 670) il avait lieu pendant cette même année qui des émeutes de course éclatées dans toute la nation (par conséquent, la limite Été rouge de 1919) le 1921 émeute à Tulsa, L'Oklahoma était bien plus mortel ; les blancs dans des avions ont laissé tomber la dynamite sur le ghetto noir de la ville, tuer 75 et les détruire plus de 1100 maisons. (Loewen, Se trouve Mon Professeur m'a dit, 165)

Auteur nordique James Baldwin commenté cela

"je connais le nègre [ a ], un homme très cher à moi, qui indique, avec la conviction et avec la vérité, 'l'esprit des Sud est l'esprit de l'Amérique.'il est né dans le nord et a fait sa formation militaire dans les Sud. Il pas , jusque moi peux me réunir, trouvez l''plus mauvais 'Du sud ; il l'a trouvé, si n'importe quoi, tout le trop familier."(chapitre 3)

Baldwin écrivait pendant les années 50, après le nadir avait fini. Cependant, comme Baldwin, la plupart des historiens de la période plus tôt arguent du fait que le racisme était la politique de la nation dans l'ensemble, pas simplement des Sud. Ou comme Thomas Hall, un ex-slave interviewé dans les années 30 l'a mis, "le Yankees nous a aidés librement, ainsi ils disent, mais ils nous ont laissés être remis dans l'esclavage encore."(cité dans Foner, p. 610)

Le legs du nadir

Il y avait quelques signes pleins d'espoir pour les personnes noires pendant le nadir. Niveaux noirs d'instruction, ce qui s'est levé pendant le Reconstrution, resté haut. L'établissement du NAACP produit pendant cette période, et par 1920 le groupe avait déjà gagné quelques procès importants de anti-sémitisme-discrimination. Les Afro-Américains comme Dubois et les Puits-Barnett ont continué la tradition de la recommandation, organisation, et journalisme qui avait aidé l'abolitionism de dent avant reconstruction, aussi bien que développer la nouvelle tactique qui aiderait à stimuler la lutte de droits civiques des années 50 et des années 60. La Renaissance de Harlem et la popularité de jazz la musique pendant la partie précédente du vingtième siècle a mis au courant beaucoup d'Américains de la culture noire et de accepter des célébrités noires.

De façon générale, cependant, le nadir était un désastre, certainement pour les personnes noires et discutablement pour des blancs aussi bien. Foner précise cela

"...par le vingtième siècle tôt [ racisme ] était devenu plus profondément incorporé dans la culture et la politique de la nation qu'à tout moment depuis le commencement de la croisade d'antiesclavagiste et peut-être dans l'histoire entière de notre nation."(pp 608)

De même, Loewen discute cette instabilité de famille et le crime que beaucoup de sociologues ont trouvé dans les communautés noires peut être tracé, pas à l'esclavage, mais au nadir et à sa conséquence. (Les Mensonges Mon Professeur m'ont indiqué, p. Foner 166) ajoute que "aucun des fonctionnaires noirs de la reconstruction n'a créé une dynastie politique de famille" et conclut que le nadir "a avorté le développement de la conduite politique noire des Sud."(p. 604) certainement, la fonte raciale de plusieurs des discussions politiques de l'Amérique - du guerre de drogue à action affirmative - font partie du legs des nadir. Modèles continus de ségrégation dans le logement et l'éducation, aussi bien que le nombre disproportionné de noirs qui sont pauvres, sont tous les phénomènes qui ont eu leurs racines dans le nadir.

La violence politique est également discutablement l'un des cadeaux amers des nadir à la société américaine. Beaucoup de commentateurs ont alors précisé que les lynchings et l'action de foule minent le respect pour le système établi de justice. Le démuni de Lynchings a disparu - un cas célèbre s'est produit en 1981 -- et l'autre violence organisée contre des noirs et d'autres minorités se reproduit également périodiquement. À un niveau national, plusieurs des assassinats politiques les plus célèbres de la nation - Robert Kennedy, Le Roi Jr De Martin Luther.'s, Malcolm X - ont été liés aux divisions raciales que le nadir a accentuées. Beaucoup nationaliste blanc et milice les mouvements ont des racines dans le Ku Klux Klan.

L'année exacte du nadir

Logan a pris un certain ennui pour établir l'année exacte où le nadir a atteint son plus bas point ; il a plaidé pour 1901, suggérant que les relations se soient améliorées après puis. D'autres, comme l'espoir Franklin de John et l'Henry Arthur Callis, plaidé pendant des dates aussi en retard que 1923. (Logan, p. xxi) aujourd'hui, bien que le terme "nadir" soit encore employé pour décrire la période de poteau-Reconstruction, la recherche pendant la seule plus mauvaise année a été en grande partie abandonnée.

Sources

Voyez également

  • Reconstruction
  • Corneille De Jim
  • Suprématie blanche
  • anti-sémitisme-racism
  • Lyncher aux Etats-Unis
 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)