démenti de Non-démenti

démenti de Non-démenti est une limite pour une sorte particulière de équivocation; spécifiquement, un démenti apparent qui, bien qu'il ait semblé défini et non ambigu une fois entendu, à l'examen s'avère être ambigu et pas un démenti du tout. L'expression est en particulier associée à la politique et moyens en effet "quelque chose faite pour ressembler à d'un démenti sans réellement être un."

Depuis une définition standard du mot "mensonge"est" quelque chose censée pour tromper ou donner une impression fausse,"un démenti de non-démenti est un mensonge, même si les mots sont littéralement vrais. Il est, naturellement, presque impossible de montrer qu'un tel rapport est un mensonge à moins que l'émetteur du rapport reconnaisse plus tard une intention pour tromper.

L'expression a été popularisée pendant Watergate ère près Woodward et Bernstein en leur livre Men de tout le Président, dans la référence aux rapports évasifs d'alors-Mandataire-Then-Attorney-General John Mitchell.

Les exemples de la sorte de langue utilisée dans des démentis de non-démenti incluent :

  • caractérisant un rapport comme "ridicule" ou "absurde" sans dire spécifiquement que ce n'est pas vrai ;
  • dire "nous n'allons pas finir [ qui ] avec une réponse ;"
  • contester la fiabilité générale d'une source (e.g. Mitchell, "les prétendues sources de poteau de Washington sont une fontaine d'information fausse") sans adresser particulier fait allégué par la source.

Table des matières

Exemples du monde réel

Un du plus célèbre démentis de non-démenti a été donné d'ici là les Anglais aînés Conservateur politicien, Michael Heseltine, qui, une fois demandé s'il défierait jamais Margaret Thatcher pour la conduite de partie, dit il pourrait "ne pas concevoir" d'une situation où il ferait ainsi. Quand il plus tard a défié Thatcher, son explication pour son changement apparent d'esprit était qu'une situation avait surgi qu'il précédemment n'avait pas conçu de l'occurrence.

Un deuxième exemple célèbre s'est produit pendant le scandale plus de Monica Lewinsky cela a englouti alors Président des Etats-Unis Facture Clinton. Clinton a été accusé d'avoir le sexe avec elle ; il a publié un démenti apparent non ambigu, énoncé, "je n'ai pas eu des relations sexuelles avec cette femme."il plus tard a transpiré que la vérité du rapport s'est articulée sur la définition de Clinton" des relations sexuelles,"il réclamant à avoir défini le sexe à se comme acte qui contact génital impliqué. Par la définition de Clinton, l'acte qui s'est produit entre eux, fellatio ou sexe oral, n'a pas qualifié en tant que "] sexe hav[ing."beaucoup de visionneuses, cependant, ignorant d'une définition plus étroite de Clinton d'avoir le sexe, a pris son démenti pour signifier qu'aucun acte de sexe, si contact génital ou contact oral-génital, a eu lieu.

Un autre cas célèbre s'est produit dans République de l'Irlande quand en juin 1989 ancien Taoiseach Charles J. Haughey dit cela coalition les gouvernements sont allés à lencontre "chaque fibre de mon être,"les auditeurs d'une expression ont présumé ont indiqué qu'il ne mènerait jamais sa partie dans une coalition avec une autre partie. Quand des semaines plus tard il a mené sa partie, Fianna Fáil, dans son premier gouvernement de coalition, un porte-parole a nié que Haughey s'était trouvé, déclarer que "Charlie n'a jamais dit il jamais menez sa partie dans une coalition, juste qu'il était inconfortable avec l'idée dans la théorie. Écoutez ce qui il réellement dit, pas ce qui vous pensez il impliquait."

Comme outil de P.R.

démentis de Non-démenti et leurs variantes sont vues comme exemples de relations publiques et rotation politique, à savoir le transport d'un message ambigu d'une façon apparent non ambiguë qui contient assez "sortent des clauses" pour permettre la personne en utilisant la langue pour casser apparemment leur mot au besoin avec l'explication que l'auditeur avait mal compris les mots et avait lu dans eux une certitude qui, une fois de manière approfondie examiné, avéré ne pas être là en réalité. En conséquence, la personne étant communiquée à, pas la personne faisant communiquer, est blâmé de n'importe quelle divergence entre ce que les mots ont semblé signifier et des actes suivants.

Voyez également

Lien externe

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)