Reconstruction

Dans l'histoire du , reconstruction était la période après quand les états du point d'interruption ont été réintégrés en les Etats-Unis d'Amérique.

Table des matières

Lois et législation

avait approuvé un plan clément pour la reconstruction, que ni n'a facilité récemment libéré asservit, ni imposé un ordre du jour nordique à la restauration de l'économie méridionale. Cependant, un groupe puissant de radical dans U.S. Le congrès a résisté réadmettre les états rebelles sans les premières conditions imposantes. Une série de lois, passée par Gouvernement fédéral, établi les conditions et les procédures pour réintégrer les états méridionaux.

Une grande partie de l'impulsion pour la reconstruction a impliqué le statut social et politique de libéré dans les états méridionaux. En réponse aux efforts par des états de Southern de nier des droits civiques aux esclaves libérés, le congrès a décrété a dedans et encore dedans . Cette action a mené à être en conflit avec le président , qui vetoed Acte de droits civiques de 1866; cependant, son veto a été dépassé.

Après solide Républicain gains dans , la première Loi De Reconstruction a été passé dessus , ; le bout dessus , . La première Loi de reconstruction a divisé dix états confédérés (tous excepté , qui avait été réadmis dessus , ) dans cinq zones militaires.

Les amendements constitutionnels

Le 13ème, le 14ème et le 15ème ont été adoptés à la suite de la guerre civile : , qui a supprimé l'esclavage ; , qui a accordé à Nègres; et 15ème, qui a accordé la droite de voter à tous a autrement qualifié des mâles d'adulte indépendamment de la course, de la couleur, ou de l'état précédent de la servitude. Le 14ème amendement a été opposé par les états méridionaux, et comme condition préalable de réadmission à l'union, les états méridionaux ont été exigés pour accepter elle (ou la 15ème après l'adoption de la 14ème). Tous les états méridionaux ont été réadmis près était allumé dernier de cette année, et tout sauf 500 sympathisants confédérés ont été pardonnés quand président a signé Loi D'Amnistie sur , . La reconstruction a néanmoins continué jusque à , quand l'élection présidentielle controversable a été décidée en faveur de , soutenu par des états de Northern, au-dessus de son adversaire, Samuel J. Tilden. Quelques historiens ont speculé que l'élection contestée a été simplement remise à Hayes dans un échange politique pour une fin à la reconstruction ; cette théorie caractérise le règlement de cette élection en tant que Compromis de 1877. Non tous les historiens sont d'accord avec cette théorie ; certains voient l'élection comme coïncidant avec un désir diminué pour le conflit d'inter-élite, une volonté accrue d'intégrer la hiérarchie sociale méridionale avec la société américaine plus grande, et une commande pour réorienter les militaires aux campagnes contre les Américains indigènes.


Reconstruction militaire

Reconstruction-era military districts in the South
zones militaires d'Reconstruction-ère dans les Sud
Première Zone Militaire: La Virginie, sous la GEN. John Schofield
Zone En second lieu Militaire: Le Carolinas, sous la GEN. Faucilles De Daniel
Troisième Zone Militaire: La Géorgie, l'Alabama et la Floride, sous la GEN. Pape De John
Quatrième Zone Militaire: L'Arkansas et le Mississippi, sous la GEN. Edouard Ord
Cinquième Zone Militaire: Le Texas et la Louisiane, sous la GEN. Philip Sheridan et plusieurs autres.

Dizaines de milliers de U.S. le personnel militaire a été posté dans U.S. États méridionaux pour surveiller le processus de la reconstruction.

Des gouvernements qui avaient été établis dans le cadre du plan d'Abraham Lincoln ont été supprimés ; la première Loi de reconstruction a déclaré que "aucun gouvernement légal d'état ou à protection proportionnée pendant la vie ou la propriété n'existe maintenant dans les états rebelles".

L'échec de la reconstruction

La reconstruction a officiellement fini en 1877 où les Sud ont accepté d'accepter Rutherford B. La victoire de Hayes si le nord retirait les troupes fédérales des Sud. La fin de la reconstruction a marqué la cession des droites et des occasions les plus civiles, les plus politiques, et économiques pour les Américains africains, et déclenché une ère quelques historiens se réfèrent en tant que nadir des relations inter-raciales américaines. Les noirs demeureraient légalement et socialement des citoyens de deuxième-classe jusqu'au mouvement de droits civiques du mi-vingtième siècle. La fin de la reconstruction a également marqué la fin des alliances des peuples travaillants interracial naissants qui avaient à titre d'essai commencé à former dans les Sud. En échange de son acceptation de réintégration dans l'union, on a permis au le Sud (avec le reste du pays) de rétablir a , et le congrès ont été réorganisés pour donner à élite les législateurs méridionaux puissance extraordinaire, durant dans le mi-vingtième siècle. En rétablissant une hiérarchie raciale ferme, les élites méridionales d'un-partie ont maintenu une commande beaucoup plus efficace des conditions fonctionnantes de personnes et de travail ; et les blancs d'non-élite ont reçu la satisfaction de savoir que leurs propres vies auraient au moins plus de valeur que ceux de leurs voisins afro-américains déshumanisés. La bourrasque initiale des mesures de droits civiques de reconstruction a été érodée et convertie en lois qui ont augmenté la dictature raciale durant toute les établissements américains et la vie quotidienne. Selon des libéraux de moderne-jour, la résurrection et l'expansion de la société raciste ont fourni une base pleine pour les limitations prononcées du mouvement de travail américain et du manque associé et la faiblesse des droits sociaux démocratiques dans le U.S.

En réponse à la reconstruction, les Sud ont également balancé le congrès pour passer Acte De Comitatus De Bande, qui a interdit des autorités militaires fédérales d'exercer des puissances civiles localisées de police. C'était en réponse direct au Président l'utilisation réussie mais de courte durée de Grant des militaires dans les sud à la campagne blanche de supremacists de supress de la terreur et de l'intimidation contre des noirs et leurs défenseurs républicains.

Dans la cession de la reconstruction, une grande partie de la législation de droits civiques a été retournée par . Le plus notamment, la cour suggérée dans "Cas D'Abattoirles "83 USA 36 (), s'est alors tenu dans Cas De Droits Civiques les 109 USA 3 (), que le quatorzième amendement a seulement donné le congrès à la puissance de proscrire le public, plutôt que discrimination privée. Plessy v. Ferguson les 163 USA 537 () a disparu encore autre, annonçant que la ségrégation état-exigée était légale aussi longtemps que ou ordonnance prévu "séparez mais égalez"équipements. D'ici 1905, dans Lochner v. New York, 198 U.S. 45. la cour suprême avait rééquipé le quatorzième amendement dans une loi protégeant l'autonomie des sociétés, plutôt que de protéger la citoyenneté des Afro-Américains ou des personnes semblable-opprimées soutenus ou naturalisés en les Etats-Unis.

La cour suprême maintenue "séparez mais égalez"pendant presque soixante années jusqu'à admettre finalement que son exécution était presque toujours fortement inégale. La cour l'a abandonné, renversant Plessy dans V brun. Panneau d'éducation de Topeka les 347 USA 483 (). Il n'était pas jusqu'au mi que le mouvement de droits civiques s'est développé assez fort pour gagner les réformes politiques qui ont affaibli le système de la discrimination raciale privée indélogeable dans l'ombre de l'état Lois de corneille de Jim. Finalement passé de gouvernement Acte de droits civiques de 1964, qui a proscrit la discrimination dans "le logement public," I.e., les restaurants, les hôtels et les entreprises s'ouvrent au public, aussi bien que dans les écoles privées et les lieux de travail.

Legs de reconstruction

Le legs de la reconstruction a été au commencement regardé comme échec. Après reconstruction et la Beibehaltung de la ségrégation, romanticized l'idée des Sud a été soutenu, et beaucoup dans les nouveaux Sud ont commencé à décrier la corruption pendant la reconstruction. Travaux de cette période (comme Le Confrère et Autant en emporte le vent) a amélioré le supremacist et les gouverneurs blancs de Rédempteur, aussi bien que des organismes de surveillant tels que , et romanticized la nature vraie des Sud d'avant-guerre, particulièrement dans le respect au traitement et à la disposition de Afro-Américains. Ces sentiments ont trouvé des sorties dans Vingtième Siècle sous forme de D.W. Griffith'film silencieux de s (basé dessus Le Confrère), Naissance d'une nation, comme dans le travail produit par l'école importunante de l'histoire à l'université de Colombie, qui a regardé la reconstruction comme échec parce qu'elle a donné la liberté et les droits aux noirs, et cela ces développements devrait ne jamais être venu pour passer (cette école de pensée historique a fourni beaucoup de justification pour la ségrégation des Sud et pour Lois de corneille de Jim). Cependant, par le milieu à la dernière partie du vingtième siècle, historiens, le plus notamment, Eric Foner (qui ironiquement travaill avec des fonds du William Archibald importunant Grant) ont récrit et ont mis à jour les vues historiques sur la reconstruction, nouvelle lumière de perte les vies des personnes noires et du blanc qui ont participé à ce point passionnant dans l'histoire américaine. Cette nouvelle recherche a accentué la vraie tragédie de la reconstruction, cela qu'il a échoué pas parce que les noirs étaient incapables de régir, mais parce que les droits civiques et les égalités accordés pendant cette période étaient mais un développement provisoire de dépassement, et que ces droites seraient finalement enlevées, seulement pour attendre jusqu'aux années 50 et aux années 60, l'élévation de Mouvement De Droits Civiques ce qui désigné parfois sous le nom de l'"deuxième reconstruction."

Dates significatives

État Fait cécession C Admis.S. U Réadmis.S. La Commande Locale A rétabli
, , , ,
, , , ,
, , , ,
, , , ,
, , , ,
, , ou , ,
, , , ,
, , , ,
, , , ,
, , , ,
, , , ,

Voyez également

Références

  • Cet article incorpore le texte de public domain de Vingt ans du congrès : De Lincoln à Garfield. Avec un examen des événements qui ont mené à la révolution politique de 1860, près James Blaine.
  • W. E. B. DuBois, Reconstruction Noire. Un essai vers une histoire de la partie que les gens noirs ont jouée dans la tentative de reconstruire la démocratie en Amérique, 1860-1880Pression Libre De,(1935), 1999, ISBN 0684856573
  • Eric Foner (1988). Reconstruction : La Révolution Non finie De l'Amérique, 1863- 1877, HarperCollins. ISBN 0060937165.
  • Eric Foner (1996). Les Législateurs De la Liberté : Un annuaire des fonctionnaires noirs pendant la reconstruction, Pression D'Université de l'Etat De la Louisiane. ISBN 0807120820.

Liens externes

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)