Sundiata Keita

Sundiata Keita ou Sunjata Keita (signification le roi de lion )(c. 1190 - c. 1255) est un héros de semi-finale-historical de Personnes de Mandinka de L'Afrique Occidentale et est célébré dans Épopée de Sundiata en tant que fondateur de Empire Du Mali.

Sundjata est également connu par le nom Sogolon Djata. Le Sogolon nommé est pris de sa mère, la femme de buffle (prétendue en raison de sa laideur), et Djata. Dans la langue rapidement parlée du Mandinka, les deux noms ont été fusionnés pour devenir Sondjata de Sundjata ou de Sundiata. Le dernier Keita nommé est un nom de clan davantage qu'un nom de famille.

L'histoire de Sundiata est principalement connue à travers tradition orale, transmis par des générations de Malien griots.

Table des matières

L'épopée de Sundiata

Dans l'épopée de Sundiata, Naré Maghann Konaté (également appelé Maghan Kon Fatta ou Maghan le beau) était un roi de Mandinka qu'un jour a reçu un chasseur divin à sa cour. Le chasseur a prévu cela si Konaté épousait une femme laide, elle lui donnerait un fils qui un jour serait un roi puissant. Naré Maghann Konaté déjà était marié à Sassouma Berté et a eu un fils par elle, Dankaran Toumani Keïta. Cependant, quand deux chasseurs de Traoré de font le royaume lui a présenté un laid, femme bossue appelée Sogolon, il s'est rappelé la prophétie et l'a épousée. Elle a bientôt donné naissance à un fils, Sundiata Keita, qui ne pouvait pas marcher dans tout son enfance.

Avec la mort de Naré Maghann Konaté (c. 1218), son premier fils, Dankaran Toumani Keita, a assumé le trône en dépit des souhaits de Konaté que la prophétie soit respecté. Sundiata et sa mère, qui maintenant avait donné naissance à deux filles et avait adopté un deuxième fils épouse Namandjé de Konaté de la troisième, a souffert dédaignent du nouveau roi et de sa mère. Après une insulte contre Sogolon, Sundiata a demandé une tige de fer de forgeron Nounfari, ce qui il avait l'habitude de tirer lui-même le montant et marche pour la première fois. Néanmoins, la haine de Sassouma Berté et de Dankaran Toumani Keita a bientôt conduit Sundiata, sa mère, et ses deux soeurs dans l'exil dans le royaume de Mena.

En attendant, Soumaoro Kanté, roi cruel de sorceror de Sosso, attaque le royaume de Mandinka, entraînant Dankaran Toumani Keita prendre le vol dans la crainte. Les personnes opprimées de Mandinka envoient maintenant pour le Sundiata exilé. Forge d'une coalition de petits royaumes voisins, Sundiata fait la guerre contre le Sosso, finalement défaite de Soumaoro Kanté au Bataille de Kirina (c. 1240). Soumaoro Kanté disparaît dans Koulikoro montagnes, et Sundiata assume le titre "Mansa,"" roi des rois,"comme première règle de l'empire du Mali.

Mansa

Sundiata Keita a établi son capital à son village à la maison de Niani, près de la frontière malienne d'actuel Guinée. Bien qu'il ait converti en L'Islam, Religion locale également exploitée de Sundiata, établir une réputation en tant qu'homme de puissant magie.

Sundjata n'était pas un monarque absolu en dépit de ce que le titre implique. Bien qu'il ait probablement utilisé l'autorité populaire, l'empire du Mali a été censément couru comme une fédération avec chaque tribu ayant un représentatif en chef à la cour. Les premières tribus étaient des clans de Mandinka de Traore, Kamara, Koroma, Konde, et naturellement Keita. Le conseil tribal était responsable de vérifier la puissance du Mansa, exécution de ses édits parmi leurs personnes, et choisissant le successeur (habituellement le fils du frère ou de la soeur du Mansa).

Sundiata Keita est mort dedans 1255, probablement de la noyade. La tradition soutient qu'il est mort tout en traversant le fleuve de Sankarini, là où un tombeau reste aujourd'hui. Il a eu trois fils qui l'ont hérité du trône de l'empire du Mali : Mansa Wali Keita, Ouati Keita et Khalifa Keita. La règle africaine occidentale célèbre Mansa Musa est son grandnephew.

Sundiata est probablement identique à Marijata, également célébré comme fondateur d'empire du Mali dans un ou plusieurs morceaux d'histoire orale enregistrés par Arabe historien Ibn Khaldun vers la fin de 14ème siècle.

Liens externes

Références

  • Davidson, Basilic. L'Afrique dans l'histoire. New York : Simon Et Schuster, 1995.
  • McKissack, Patricia et Fredrick. Les royaumes royaux du Ghana, Le Mali et Songhay : La vie en Afrique médiévale. Sagebrush : 1995.


Précédé par :
aucun
Mansa de l'empire du Mali
1230-1255
Réussi par :
Wali Keita
 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)