Unité 731

Body disposal at Unit 731
Disposition de corps à l'unité 731

Unité 731 (731 ? ?) était une unité médicale militaire secrète de Armée Japonaise Impériale cela a recherché guerre biologique et d'autres matières à travers expérimentation humaine pendant Guerre de sino-japanese (1937-1945) et La Deuxième guerre mondiale ère. Pour l'information sur son origine voyez Laboratoire politique de recherches d'empêchement de département et d'épidémie de Kempeitai.

L'unité a été déguisée comme unité de purification d'eau. Il a été basé dedans Pingfan, près de la ville de Harbin dans du nord-est La Chine, la région dont était alors une partie de l'état de marionnette Manchukuo. On l'estime que plus de 3.000 Chinois, Coréen, et des prisonniers de guerre alliés ont été tués dans les équipements de l'unité 731. Beaucoup plus sont morts dans des expériences sur le terrain de l'unité 731's.

Il y avait d'autres unités sans compter que l'unité 731, ce qui sert de limite générale en décrivant le programme japonais de guerre biologique. D'autres unités incluent Unité 543 (Hailar), Unité 773 (unité de Songo), Unité 100 (Tchang-tchoun), Unité 1644 (Nanjing), Unité 1855 (Békin), Unité 8604 (Guangzhou), et Unité 9420 (Singapour). Les actes de l'unité 731 sont l'un de beaucoup de commandant crimes de guerre commis par l'armée japonaise impériale du métier de Manchuria dans 1931 à la fin de La Deuxième guerre mondiale dans 1945.

Après que ces laboratoires aient été détruits par le Japonais pour cacher leurs activités, plusieurs des scientifiques impliqués ont continué aux carrières en avant dans la politique, milieu universitaire et affaires. Les Etats-Unis ont accordé amnistie, permettre à ces scientifiques d'aller unprosecuted en échange de leurs données d'expérimentation.

Table des matières

Formation

Dans 1932, Ishii Shiro et ses hommes ont construit Forteresse De Zhongma, une prison sur les périphéries de Harbin. Dans 1935 un jailbreak Ishii obligatoire pour arrêter la forteresse de Zhongma. Ishii s'est rapproché Harbin chez Pingfan pour installer un nouveau service.

Activités

Un projet spécial appelé Maruta êtres humains utilisés pour des expériences. Des sujets d'expérience ont été recueillis de la population environnante et ont été parfois connus comme "note" (maruta ? ?). Cette limite était le résultat du sentiment des scientifiques que tuer un prisonnier était identique que réduisant un arbre. Les sujets d'expérience se sont étendus des enfants en bas âge, aux personnes âgées, aux femmes enceintes avec le bébé. Beaucoup d'expériences ont été exécutées sans utilisation de anesthésiques parce qu'on l'a cru qu'il pourrait affecter les résultats.

Vivisection

  • De phase vivisections ont été exécutés sur des prisonniers infectés avec les diverses maladies ; les scientifiques enlèveraient des organes pour étudier les effets de la maladie sur le corps humain.
  • Les prisonniers étaient amputé membre par le membre pour étudier la perte de sang.
  • Des bras ont été découpés et rattachés aux côtés opposés.
  • Des membres ont été gelés et sciés au loin.
  • Des estomacs ont été chirurgicalement enlevés et oesophage a été rattaché au intestins.
  • Parties de cerveau, poumons, foie, et le cetera ont été sortis.

Quelques accusations discutables des expériences faisant participer les femmes enceintes existent. Bien que beaucoup d'expériences aient été exécutées pour simuler des dommages et des amputations de champ de bataille, la documentation sur des expériences faisant participer des femmes et les enfants sont limités et incertains.

Essai d'armes

  • Grenade les essais ont employé les cibles humaines à de diverses distances et positions.
  • Lanceurs de flamme ont été examinés sur des humains.
  • Bombes ont été examinés sur des humains attachés aux pieux à de diverses positions.

D'autres expériences

  • Des sujets humains ont été privés de la nourriture et de l'eau pour étudier les effets et la durée avant la mort.
  • Des prisonniers ont été placés dans les chambres pressurisées jusqu'à ce qu'ils soient morts.
  • Gelure des expériences ont été entreprises sur des prisonniers pour déterminer combien de temps les humains peuvent survivre une fois exposés aux températures extrêmes.
  • Des expériences de la température ont été exécutées pour déterminer le rapport entre la température, brûlures, et taux de survie.
  • Des prisonniers ont été placés dans centrifugeuses et tourné jusqu'à ce qu'ils soient morts.
  • Le sang animal a été injecté dans des humains.
  • Des prisonniers ont été bombardés avec les doses mortelles de rayon X rayonnement.
  • Armes chimiques examinées par chambres de gaz sur des prisonniers.
  • Des bulles d'air ont été injectés dans les bloodstreams des prisonniers pour simuler a course.
  • L'eau de mer a été injectée dans des prisonniers pour déterminer si elle pourrait être substituée à salin.

Guerre biologique

Les scientifiques japonais ont examiné peste, choléra, variole, botulisme, et d'autres maladies sur des prisonniers. Leur recherche a mené au développement du défoliation bacilles bombe et puce bombe pour écarter peste bubonique. Certaines de ces bombes ont été conçues avec en céramique (porcelaine) coquilles, proposé par Ishii Shiro en 1938. Ceci a permis aux soldats japonais de lancer des attaques biologiques multiples par agriculture d'infection, réservoirs, puits, et d'autres secteurs avec anthrax, puces, et d'autres microbes pathogènes mortels. Des approvisionnements alimentaires et l'habillement infectés ont été lâchés en avions dans les régions de la Chine non occupées par des forces de Japanese.

Membres

Divisions

L'unité 731 a été divisée en huit divisions.

  • Division 1 : Recherche dessus peste bubonique, choléra, anthrax, typhoïde, tuberculose sur les sujets de phase. À cette fin une prison a été construite pour contenir autour trois à quatre cents personnes.
  • Division 2 : Recherche pour les armes biologiques utilisées sur le champ, en particulier la production des dispositifs pour écarter des germes et des parasites.
  • Division 3 : Production des coquilles contenant les agents biologiques. Posté à Harbin.
  • Division 4 : Production d'autres agents divers.
  • Division 5 : Formation des personnels.
  • Division 6-8 : Équipement, médical, et appareils administratifs.

Équipements

One of the buildings is open to tourists
Un des bâtiments est ouvert de touristes

Le complexe de l'unité 731 couvert six kilomètres carrés et composé plus de 150 bâtiments. Les équipements ont été très bien conçus le rendant dur pour les détruire. Certains d'équipements satellites de l'unité 731's restent et sont toujours ouverts de touristes.

Les divers équipements de production contenus complexes. Il a eu autour 4.500 récipients pour élever des puces, six chaudrons géants pour produire de divers produits chimiques, et autour 1.800 récipients pour produire les agents biologiques. Approximativement 30 kilogrammes de bactéries de peste bubonique ont pu être produits en plusieurs jours.

Des dizaines de tonnes de ces armes biologiques (et d'un certain produit chimique) ont été stockées dans divers endroits en Chine du nord-est tout au long de la guerre. Le Japonais a essayé de détruire chaque dernière évidence des équipements après le congédiement ; cependant, ce n'était pas réussi comme l'évidence a de temps en temps nui à des civils même très récemment. En particulier, dans Août 2003, 29 personnes ont été hospitalisées après qu'une construction servent d' équipier dedans Heilongjiang par distraction creusé vers le haut des coquilles chimiques qui avaient été enterrées profondément dans le sol il y a plus de cinquante ans.

Congédiement et la fin de la deuxième guerre mondiale

Information sign at the site today
Signe de l'information à l'emplacement aujourd'hui

Ishii a eu a voulu utiliser les armes biologiques en conflit Pacifique depuis mai 1944, mais ses tentatives ont été à plusieurs reprises contrecarrées par la planification faible et l'intervention alliée. Quand il était clair que la guerre finirait bientôt, Ishii a commandé la destruction des équipements, et dit ses hommes "pour prendre le secret à la tombe."ses troupes japonaises ont soufflé le composé vers le haut en jours finals de la guerre pour détruire l'évidence de leur expérimentation. Ils également ont exprès libéré tous les animaux peste-infectés. Des produits chimiques ont été vidés dans des fleuves ou enterrés. Certains de ces produits chimiques continuent à polluer la Chine aujourd'hui.

Les Etats-Unis cru que les données de recherches étaient valeur parce que les alliés n'avaient jamais conduit ce type de expérimentation humaine. En outre, le U.S. n'a voulu aucune autre nation, en particulier Union Soviétique, pour acquérir des données dessus armes biologiques. Par conséquent, en échange des données, les Etats-Unis n'ont pas chargé les officiers de l'unité 731 de crimes de guerre.

D'autre part, Union Soviétique a implacablement poursuivi le cas et a poursuivi plusieurs fonctionnaires à partir de l'unité parce que beaucoup de Russes ont été également torturés et au moment expérimentés, avec Mongolians et Coréens. Les fonctionnaires ont été jugés dans Épreuves De Crime De Guerre De Khabarovsk. Cependant Union Soviétique également laissé outre des criminels avec une phrase relativement légère, certains croient après la négociation de sa propre acquisition des données.

Beaucoup d'anciens membres de l'unité 731 sont devenus une partie de l'établissement médical japonais. DR Kitano Masaji le Japon mené plus grand pharmaceutique compagnie, Croix Verte. D'autres dirigent les écoles médicales ou travaillents pour le ministère japonais de santé.

Politisation de l'histoire

Des activités de l'unité 731 sont niées près de droite nationaliste Historiens japonais, qui indiquent elles sont des fabrications de Chinois propagande. En attendant de gauche les organismes ont édité les histoires de l'unité 731 qui soumettent à une contrainte le cover-up supposé par les Etats-Unis (en échange des données). Comme avec beaucoup de références de matières de la deuxième guerre mondiale (et la discussion politique suivante) à l'unité 731 sont omis de beaucoup de manuels japonais d'histoire. Certains voient ceci comme évidence qui, au Japon moderne, histoire révisionniste fait partie de courant principal, ce qui contribue à la perception que le Japon a accepter encore la pleine responsabilité des crimes de son passé. D'autres précisent que ni on n'enseigne des excès chinois ni alliés de temps de guerre aux enfants japonais.

Dans tard 1982, le gouvernement de la République populaire de Chine a ouvert le musée d'exposition de crime de guerre de l'unité 731 dedans Harbin.

Dans 1997, 180 Chinois, victimes ou la famille des victimes de l'unité 731, a poursuivi le gouvernement japonais pour une pleine révélation, excuses et compensation.

En Août 2002, Tokyo La cour de zone a reconnu l'existence de l'unité 731 et de ses activités de guerre biologique, mais régné que toutes les issues de compensation ont été réglées par Communiqué commun du gouvernement du Japon et du gouvernement de la République populaire de Chine de Septembre 29, 1972. Cependant ce document mentionne seulement le renunctiation des réclamations de réparations par le gouvernement chinois, particuliers.

Dans 2000, Le Congrès Des Etats-Unis a passé Acte Impérial Japonais De Révélation De Gouvernement à déclassez les la plupart classifié U.S. Disques de gouvernement au sujet des criminels de guerre et crimes commis par le Japonais pendant La Deuxième guerre mondiale. En date de 2003, ceci sera fait par Crimes de guerre nazis et groupe de travail impérial japonais de médiation de disques de gouvernement (IWG).

Dans 2005, Professeur Keiichi Tsuneishi d'université de Kanagawa a trouvé, dans U.S. Archives Nationales, documents déclassés montrant à cela le U.S. Le gouvernement avait acheté l'information glanée des expériences de l'unité 731's. Les officiers responsable de l'unité 731 ont été persuadés de fournir aux résultats l'argent, cadeaux, divertissement et une levée des frais de crimes de guerre. La motivation pour l'achat était le perfectionnement du nous propres guerre biologique programme, soi-même une partie de course aux armements avec Union Soviétique.

Descriptions et représentations culturelles

  • Auteur japonais Morimura Seiichi a édité le livre Le Gluttony Du Diable (?????) dedans 1981, suivi Le Gluttony Du Diable - Une Suite dans 1983, ce qui étaient les premiers Langue japonaise publications pour indiquer l'histoire foncée de l'unité 731.
  • Le film chinois Homme Derrière Le Soleil est un film au sujet des atrocités commises par Unit 731.
  • Deux épisodes de l'exposition de télévision Les X-Dossiers tissez l'unité 731 dans l'abduction étrangère complexe des sériesmythologie de conspiration de gouvernement. Dans les épisodes "Nisei" et "731", Scientifiques japonais qui ont été donnés l'amnistie dans le U.S. après que la deuxième guerre mondiale seraient continuante leur travail dans le secret, expérimentant avec créer un hybride étranger-humain, probablement comme arme à être immunisée contre les armes biologiques. Le nom du docteur responsable du groupe japonais secret d'anciens médecins de l'unité 731, Takeo Ishimaru, et son nom d'emprunt, Shiro Zama, est une amalgamation du nom du vrai chef de l'unité 731, DR. Shiro Ishi.
  • métal de la mort bande Vil ayez une chanson sur le leur 2002 album Depopulate appelé Unité 731.
  • Le film "Shurayukihime de Chambara de 1974 Japonais : Urami Renga "(Titre Anglais : "Madame Snowblood : La chanson d'amour de la Vengeance") traite des expériences militaires japonaises secrètes avec la guerre biologique sur les civillians innocents (dans ce cas-ci Japonais) suivant la guerre Russo-Japonaise, et est regardé comme commentaire des sortes sur les expériences de guerre biologique de l'unité 731.

Matières relatives

Liens externes

Références

  • Or, Hal. Témoignage De l'Unité 731, Charles E Tuttle Cie., 1996. ISBN 4900737399
  • Williams, Peter. Unité 731 : La guerre biologique secrète du Japon dans la deuxième guerre mondiale, Pression Libre, 1989. ISBN 0029353017
  • Harris, Sheldon H. Usines de la mort : La guerre biologique japonaise 1932-45 et l'américain Couvrent-Vers le haut, Routledge, 1994. ISBN 0415091055 ISBN 0415932149
  • Endicott, Stephen et Edouard Hagerman. Les Etats-Unis et la guerre biologique : Secrets la guerre froide et de Corée tôt, Pression D'Université De l'Indiana, 1999. ISBN 0253334721
  • Handelman, Stephen et Ken Alibek. Biohazard : L'histoire vraie de refroidissement du plus grand programme biologique secret d'armes dans le monde -- dit de l'intérieur par l'homme qui l'a couru, Chambre Aléatoire, 1999. ISBN 0375502319 ISBN 0385334966
  • Harris, Robert et Jeremy Paxman. Une forme plus élevée de massacre : L'histoire secrète de la guerre chimique et biologique, Chambre Aléatoire, 2002. ISBN 0812966538
  • Barnaby, Wendy. Les Fabricants De Peste : Le monde secret de la guerre biologique, Grenouille Ltd, 1999. ISBN 1883319854 ISBN 0756756987 ISBN 0826412580 ISBN 082641415X

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)