Télégramme De Zimmermann

Pour d'autres usages d'"Zimmermann", voyez Zimmermann (désambiguisation)

Télégramme De Zimmermann était a expédié par le ministre des affaires étrangères du , Arthur Zimmermann, dessus , , au dedans , Von Eckardt De Heinrich, à la taille de . Il a instruit l'ambassadeur approcher Mexicain gouvernement avec une proposition pour former contre . Il a été arrêté et décodé par et son contenu ont accéléré l'entrée des Etats-Unis dans .

Table des matières

Le télégramme

The telegram, completely decrypted and translated.
Le télégramme, complètement déchiffré et traduit.

Le message de Zimmermann a inclus des propositions pour une alliance allemande avec le Mexique, alors que l'Allemagne essai immobile maintiendrait un état de neutralité avec les Etats-Unis. Si cette politique étaient d'échouer, la note suggérée, le gouvernement mexicain devrait faire la cause commune avec l'Allemagne, essai pour persuader pour joindre la nouvelle alliance, et pour attaquer les USA. L'Allemagne, pour sa part, promettrait l'aide financière et la restauration d'anciens territoires de , et vers le Mexique (chacun des trois a été perdu dans ).

La réponse mexicaine

Plus tard, a assigné près , d'ici là les USA avaient déclaré la guerre sur l'Allemagne.

Interception britannique

The telegram as decrypted by the British Naval Intelligence codebreakers. The word Arizona was not in the German codebook and was therefore split into smaller parts.
Le télégramme comme déchiffré par Intelligence Navale Britannique codebreakers. Le mot n'était pas dans le codebook allemand et était a donc coupé en plus petites pièces.

Le télégramme a été arrêté et pour obtenir l'essentiel de lui par des codebreakers Nigel de Grey et William Montgomery de l'unité d'intelligence navale britannique, Pièce 40, sous l'amiral William R. Hall. Ceci a été rendu possible parce que que le Foreign Office utilisé (0075) avait été cryptanalyzed partiellement en utilisant, entre d'autres techniques, les messages capturés de plaintext et le a codebook pour une version plus tôt du chiffrement capturé de Wilhelm Wassmuss, un agent allemand fonctionnant dans .

Gouvernement britannique, qui a voulu exposer le télégramme d'incrimination, a fait face à un dilemme : s'il produisait chauve le télégramme réel, les Allemands suspecteraient que leur était cassé ; et s'il pas , il perdrait une occasion prometteuse de dessiner les Etats-Unis dans la Première Guerre Mondiale - le message a été envoyé pendant une période quand le sentiment de anti-sémitisme-german aux Etats-Unis courait particulièrement haut, suivant la perte d'environ deux cents vies des USA à l'Allemand .

Il y avait un autre problème trop - ils ne pourraient pas simplement confidentiellement le montrer au Gouvernement des Etats-Unis l'un ou l'autre. En raison de son importance, le message avait été envoyé de à l'ambassadeur allemand dedans , Von Bernstorff De Johann, pour la transmission en avant à leur ambassadeur au Mexique, von Eckardt, par trois itinéraires séparés. Les Anglais l'avaient obtenu juste d'un de ces derniers - les Américains avaient donné l'accès de l'Allemagne à leur télégraphe diplomatique privé dans un effort d'encourager l'initiative de paix du Président Wilson. Les Allemands n'avaient pas peur de l'employer parce que les messages ont été chiffrés et parce que par principe les Etats-Unis pas à ce moment-là lisez la correspondance diplomatique d'autres pays ni ils a eu n'importe quelles possibilités derupture telles que la Grande-Bretagne ont eu. Le câble de télégraphe est allé de l'ambassade des USA à Berlin à et puis par l'intermédiaire de vers les Etats-Unis par l'intermédiaire de la Grande-Bretagne (où elle a été surveillée). Pour que les Anglais indiquent la source de télégramme aux Etats-Unis auraient signifié admettre également au gouvernement américain qu'ils avaient tapé des communications diplomatiques des USA.

La solution britannique

The Zimmermann telegram as it was sent from the German ambassador in Washington to Mexico. Every word was encrypted into a four or five digit number, using a codebook.
Le télégramme de Zimmermann comme il a été envoyé de l'ambassadeur allemand à Washington au Mexique. Chaque mot a été chiffré dans des quatre ou un nombre à cinq chiffres, en utilisant a codebook.

Le gouvernement britannique a deviné que l'ambassade allemande dedans enverrait le message dessus à l'ambassade au Mexique par l'intermédiaire du système commercial de télégraphe, et donc une copie existerait dans le bureau public de télégraphe dedans . S'ils pourraient obtenir une copie, ils pourraient la transmettre au gouvernement des Etats-Unis déclarant qu'ils l'avaient découvert par l'espionnage au Mexique. Par conséquent, ils ont entré en contact avec un agent britannique au Mexique, connu seulement comme M.. H., qui est parvenu à obtenir une copie. Au plaisir des briseurs britanniques de code, le message avait été envoyé de l'ambassade allemande à Washington au Mexique en utilisant le chiffrement plus ancien dans le codebook de Wassmuss et pourrait donc être complètement déchiffré - vraisemblablement parce que l'ambassade allemande au Mexique n'a pas eu le dernier codebook.

Le télégramme a été fourni par amiral Hall au ministre des affaires étrangères britannique, Arthur James Balfour, qui a à leur tour entré en contact avec les USA ambassadeur en Grande-Bretagne, Page De Walter, et livré le télégramme à lui dessus . Deux jours plus tard il l'a transmis par relais au président .

L'effet aux Etats-Unis

Le sentiment populaire aux Etats-Unis à ce moment-là était généralement car anti-sémitisme-mexican car c'était anti-sémitisme-german. Généralités avait longtemps chassé le révolutionnaire , qui avait effectué plusieurs incursions frontalières. C'était de grandes dépenses au gouvernement des USA, et Wilson se penchait vers discontinuer la recherche jusqu'à ce que de nouvelles élections aient été tenues au Mexique, un nouveau gouvernement installé, et à une nouvelle constitution promulguée (une convention constitutionnelle, qui adopterait constitution 1917 du Mexique, était en cours alors). Les nouvelles du télégramme ont aggravé des tensions entre les Etats-Unis et le Mexique, puisqu'un tel traité, si en place, aurait gêné l'élection d'un nouveau gouvernement mexicain plus amical aux intérêts des USA.

Sur , le gouvernement des USA a donné du télégramme à la pression. Au commencement le public américain a pensé le télégramme pour être une fraude conçue pour les introduire dans la guerre du côté allié. Cette opinion a été soutenue par les diplomates d'German, mexicains et japonais, et par le pacifiste américain et les entrées pro-Allemandes, que toute a dénoncé le télégramme comme contrefaçon.

La parole de Arthur Zimmermann

Dans un mouvement inattendu, Zimmermann a confirmé l'authenticité du télégramme dessus , et encore dans un discours dessus . Le discours a été prévu pour expliquer son côté de la situation. Il a commencé qu'il n'avait pas écrit une lettre à Carranza mais avait donné des instructions à l'ambassadeur allemand par l'intermédiaire d'un "itinéraire qui avait semblé à lui être sûr".

Il a également dit qu'en dépit de l'offensive submersible, il avait espéré que les Etats-Unis resteraient neutres. Ses propositions au gouvernement mexicain devaient être effectuées seulement si les USA déclaraient la guerre, et il croyait ses instructions d'être "absolument fidèle en ce qui concerne les USA". En fait, il a blâmé le Président Wilson des relations d'interruption avec l'Allemagne "avec la rugosité extraordinaire" après que le télégramme ait été arrêté, et cela donc l'ambassadeur allemand "n'a plus eu l'occasion d'expliquer l'attitude allemande, et que le gouvernement des USA avait refusé de négocier".

Il y avait un anneau de l'honnêteté dans le discours puisque Zimmerman aurait eu l'occasion à réfléchir sur l'impact du télégramme et de ses répercussions en attendant, mais il était encore disposé à défendre ses idées originales. Cependant, il l'a également indiqué a été sérieusement mal informé au sujet de la vraie force des Etats-Unis vis-à-vis de son voisin méridional ; mais c'était le défaut des services d'intelligence allemands.

Guerre avouée

Bien que le télégramme ait commencé en déclarant que l'Allemagne était la plus intéressée à maintenir la neutralité américaine tout en attaquant son expédition, cette confirmation de sa hostilité de base a évoqué un épanchement de sentiment de anti-sémitisme-german. Wilson a répondu à cette manifestation d'hostilité allemande vers les USA en demandant pour armer des bateaux d'Américain de sorte qu'ils aient pu défendre outre des attaques submersibles allemandes potentielles. Quelques jours plus tard, dessus , , Wilson a demandé au congrès de déclarer la guerre sur l'Allemagne. Sur , , s'est conformé, introduisant les Etats-Unis dans la Première Guerre Mondiale.

Allemand avait précédemment attaqué des bateaux des USA près du , ainsi le télégramme n'était pas la seule cause de l'entrée des USA dans la guerre ; elle, cependant, a joué un rôle critique en balançant les USA . On l'a perçu comme particulièrement perfide que le télégramme a été transféré la première fois à partir de l'ambassade des USA à Berlin à l'ambassade allemande à Washington avant d'être passé dessus au Mexique. Une fois que le public américain pensait le télégramme pour être vrai, il est devenu presqu'inévitable que les Etats-Unis adhéreraient à la grande guerre.

Post-scriptum historique

En octobre 2005, on l'a indiqué qu'un manuscrit dactylographié original du télégramme déchiffré de Zimmerman avait été récemment découvert par un historien anonyme qui était recherchant et préparant une histoire officielle du Royaume-Uni Sièges sociaux De Communication De Gouvernement (GCHQ). On pense que le document est le télégramme réel montré à l'ambassadeur américain à Londres en 1917. Marqués en écriture d'amiral Hall au dessus du document sont les mots : "c'est celui remis à la page de DR et exposé par le président."depuis que plusieurs des documents secrets dans cet incident avaient été détruits, on l'avait précédemment supposé que" le déchiffrage dactylographié original "a été allé pour toujours. Cependant, après découverte de ce document, l'historien officiel de GCHQ a dit : "je crois que c'est en effet le même document qui Balfour remis à la page."

Références

  • Pièce 40 : Intelligence Navale Britannique, 1914-1918, par Patrick Beesly. New York : Harcourt, Croisillon, Jovanovich, 1982 ISBN 0-15-178634-8
  • Au service secret à l'est de Constantinople, par Peter Hopkirk. Pression D'Université D'Oxford, 1994 ISBN 0-19-280230-5
  • Le Télégramme De Zimmermann, près Barbara W. Tuchman, Livres De Ballantine, ISBN 0-345-32425-0
  • Le télégramme de Zimmermann janvier de 16 1917 et de son fond cryptographique par William F. Friedman et Charles J. Mendelsohn : . Département de guerre, bureau de l'officier en chef de signal, Washington, GPO, 1938
  • le 'télégramme qui a introduit les USA dans la grande guerre est 'télégraphe quotidien trouvé de Londres, 17 octobre . Article par Ben Fenton

 

  > Français > en.wikipedia.org (Traduit par ordinateur dans le Français)